Une histoire de Food Trucks…

3 octobre 2014

Ils sont partout, ils se déplacent tout le temps. Ils sont mobiles tels de jeunes garçons turbulents. Les food trucks, concept tout droit venu (une fois de plus des Etats-Unis) sont donc parmi nous et bousculent les codes de la restauration et de la gastronomie.

Attention, ne confondez pas ces camions élégants, colorés et de toutes formes avec des camions à pizza ou des baraques à frites! Ils présentent un aspect plus élaboré, raffiné, esthétique… en somme plus « distingué » tout en ayant un fonctionnement simple et rapide. Il y en a pour tous les goûts, pour tous les styles et pour toutes les envies.

Cet article est donc un condensé, un récapitulatif des divers food trucks qui sont actuellement déployés (pour le bonheur des consommateurs) dans notre belle ville de Genève. J’ai testé pour vous seulement trois d’entre eux, différents les uns des autres mais à la fois complémentaires. Je trouve qu’ils offrent un « plus » sur le marché saturé de la restauration genevoise! Un doux vent de renouveau souffle sur notre ville…

Food truck

A-table

Commençons par le premier food truck de la semaine : A-table est une petite camionnette jaune poussin (la performance est de cuisiner dans un espace si petit…une grande préparation est sans doute effectuée en amont). Accueil super sympa, souriant, la « discut facile », l’échange est immédiat.

A-Table

Je fais le tour de la carte : des pâtes avec sauce tomate à la mozarella et basilic ou avec sauce à l’émincé de poulet à l’estragon et à la crème vin blanc, des lasagnes artisanales au bœuf ou un risotto. Je choisis le risotto à l’émincé de poulet à l’estragon (même recette que pour les pâtes?) à CHF 16.00.-. Difficile de bien réussir un risotto quand on le fait à la minute ! Le préparer à l’avance et le réchauffer relève d’une prouesse. Le risque est qu’il devienne pâteux, compact sans l’effet onctueux et crémeux qui fait sa réussite. Dommage ! Par contre, les goûts sont là, l’assaisonnement est juste et les morceaux de poulet proviennent d’un poulet fermier et sont tendres. J’y retournerai éventuellement pour l’accueil chaleureux et goûter les lasagnes.

The Hamburger Foundation

The Hamburger Foundation

Gros coup de cœur ! Même genre d’accueil : souriant, léger, ambiance jeune (cinq personnes à l’intérieur et « ça tourne »). Camionnette noire, pancarte rouge écarlate, impossible de la rater ! Force est de constater qu’il a de la gueule ce food truck!Comme son nom l’indique, on y vend des burgers.

The Hamburger Foundation

Trois déclinaisons : le hamburger à CHF 12.00.-, le cheeseburger à CHF 13.00.- et le bacon cheeseburger à CHF 14.00.-, le tout accompagné de frites ou de coleslaw (salade de chou cru râpé) pour CHF 5.00 francs. Possibilité de prendre un dessert du jour à CHF 6.00.-. Le burger est vraiment délicieux, extrêmement bien cuit (la viande provient de la boucherie du Palais chez Monsieur Vidonne), le bun est moelleux (sans être pâteux). Un régal dès la première bouchée, tout est en harmonie, tout s’accorde. Certes, il s’agit « seulement » d’un burger mais ce sont les choses les plus simples qui sont les plus difficiles à réaliser (qui plus est dans une camionnette). Il me tarde d’essayer le restaurant tenu par la même équipe 37 rue Philippe-Plantamour au Pâquis. Messieurs, bravo! Le Road Runner n’a qu’à bien se tenir…

Nero's Pizza

Nero’s Pizza

C’est une constance dans ce petit périple de déjeuner sur le pouce et de recevoir un accueil souriant. Idem donc pour mon dernier food truck qui s’oriente vers la pizza. Premier réflexe lors de la commande : une explication détaillée de la préparation et de la provenance des produits. Majoritairement locale ! Je prends un assortiment à partager entre collègues : une buffala (CHF 5.00.-), une marinara (CHF 4.00.-) et une Parmigiana (CHF 5.00.-). Pâte épaisse mais croustillante, sauce tomate goûteuse et ingrédients de qualité qui s’assemblent parfaitement en bouche pour vous laisser une belle impression gourmande.

Bilan ?

J’adore le concept dans son ensemble. Le niveau et la courtoisie du service sont incroyables (un comble alors qu’il s’agit d’un take away !). Ces food-trucks n’ont pas vocation à remplacer les restaurants mais apportent une diversité tout en répondant à la demande. Alors je dis oui à l’innovation, oui à cette jeunesse fougueuse qui ose casser les codes et sauter les barrières.


Retour


Mots clés :