Le Thermomètre : indéfinissable charme

4 mai 2017

Aux mains de la famille Fosc depuis des générations, ce bistrot au cœur de Genève vaut amplement le détour

Certains établissements restent inclassables ! Volants paisiblement au dessus d’un nid de restaurants, ils tracent leurs routes indifférents aux modes et aux tendances culinaires. Pour ce genre d’établissement, l’engouement général pour un « avocado-toast », un espuma ou encore un granola n’est qu’utopie, aussi bien gustative que visuelle, et ne suscite aucune passion. Car nourrir le corps et l’esprit reste un art, ne l’oublions pas !

Ces extra-terrestres de la restauration, souvent peu cités dans les guides et classements, renoncent volontairement aux feux des projecteurs, préférant à la gloire la passion du métier. Une salle bondée et des clients comblés ne serait-ce pas la reconnaissance ultime ?

Le Thermomètre

Dans un univers où les chefs de cuisine sont plus souvent derrière leurs iPhones que derrière leurs fourneaux, le Thermomètre se situe dans une catégorie « à part ». Comment ne pas tomber sous le charme de ce restaurant en bordure de la place Longemalle à Genève. Pour son décor ? Pas nécessairement. Pour son ambiance ? Bien évidemment. Pour sa cuisine ? Forcement ! Par dessus un service héroïque, l’atout majeur de ce bistrot / brasserie tout en longueur : avoir une âme, un indéfinissable charme auxquels les générations successives de la famille Fosc ont largement contribué.

Le Thermomètre Genève

Variante de la bouchée à la reine, le feuilleté remplit son rôle d’ambassadeur gourmand. Il est servi chaud, généreusement garni de morilles et de morceaux d’asperges vertes, le tout nappé d’une sauce consistante. Nous passerons en vitesse sur les asperges trop cuites et poursuivrons le déjeuner avec une des spécialités de la maison : le bœuf plancha. De fines tranches de cœur de rumsteak sont rehaussées d’un mélange d’huile d’olive, d’ail et de basilic et judicieusement accompagnées de croustillantes pommes allumettes faites maison. Un passage obligatoire pour ce plat qui, bien que d’une simplicité déconcertante, n’en reste pas moins délicieusement efficace.

Une carte des vins secrète est disponible pour les amateurs passionnés de grand flacon. Entre autres, le Domaine des Rissieux de l’incontournable Jacques Tatasciore ou le Château Rayas reposent paisiblement en cave à l’abri des regards indiscrets.

Le Thermomètre ne révolutionne en aucun cas les codes de la gastronomie moderne. Tant mieux et là n’est pas le propos. En fait, le restaurant ne déçoit pas, bien au contraire, il possède une arme redoutable : réconforter une tribu de gourmands à la recherche d’une cuisine généreuse qui vient du cœur. A ce titre, tirons-lui notre chapeau !


Retour


Le Thermomètre

Famille Fosc

22 rue Neuve du Molard, 1204 Genève

Mots clés : asperges, boeuf, boeuf plancha, feuilleté, morilles, pommes allumette, restaurant genève, rumsteak