Picture of the day! Pizza Luigia

19 février 2014

Il y a ceux qui aiment et ceux qui détestent, ceux qui y vont et ceux qui boycottent. On ne va pas épiloguer des heures; il y a deux camps qui s’affrontent: les pour et les contre. La seule constatation possible est que cet établissement affiche complet (malgré la concurrence directe des eaux-vives, quartier de prédilection des genevois pour ses pizzerias). Quel pied de nez ! Entre vous et moi, je suis persuadé que beaucoup de restaurants à Genève souhaiteraient avoir un taux de remplissage similaire. Et je n’ose pas imaginer la marge bénéficiaire d’une pizza (base de l’aliment : eau et farine)…

6a019aff9a8d66970b01a73d7bda65970d

J’y suis allé et j’ai commandé leur fameuse pizza Luigia : 5 pétales de pâte à pizza, bufala, scarmorza fumée (fromage italien cru à pâte filée fabriqué avec du lait entier pasteurisé), cèpes, jambon cuit, salsa tartufata, truffes d’été (Tuber aestivum). Prix : CHF 49.00.-

Bilan ? La pizza est bonne mais elle m’a laissé un « goût légèrement amer ». Je m’explique : pâte croustillante avec un contraste efficace entre l’onctuosité et la douceur de la bufala et le goût fumé de la scarmorza, le tout rehaussé par le jambon et bien soutenu par les cèpes. Par contre, je cherche encore la saveur de la truffe à l’heure où je vous écris. Certes, la salsa tartufata sert de « palliatif » mais les 5 lamelles de truffes qui se battent en duel n’ont  aucun intérêt gustatif. La pizza aurait pu se passer de truffes et être tout aussi bonne (car elle l’est) et donc coûter moins cher. Je pars du principe que dans un plat tel que celui-ci, c’est tout ou rien. Il y a de la truffe de qualité où il n’y en a pas! Si l’on en met, on la râpe, on la parsème et elle embellit et parfume le plat.

Quant à la salade, abandonnée à son triste sort, elle ne sert absolument à rien, ni en terme de décoration et encore moins en terme de goût (pourquoi ne pas mettre un peu de roquette qui amènerait un côté légèrement poivré?).

Bref, la qualité de la truffe ne justifie en aucun cas un tel prix. La truffe est un produit d’exception. Inutile de la rendre ordinaire, elle doit rester extraordinaire !


Retour


Mots clés :