L’Epicure à l’Hôtel Bristol

29 octobre 2013

112 rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris. Plus je m’en approchais et plus je voulais traverser cet établissement imposant aussi facilement que l’on traverse une gare. Pas si simple!

Comme sur un plongeoir de 10 mètres avant de sauter dans une piscine, on se pose la question: on y va ou on n’y va pas? On essaie de contrôler la situation avant même d’avoir sauté. Il n’est pas question de se précipiter, on repère les lieux, on reste sur le trottoir d’en face et on regarde. Et enfin on se jette à l’eau…

6a019aff9a8d66970b019b005c0f68970d

On passe le ballet des voituriers et des chasseurs, on pousse le tourniquet vitré et on s’engouffre directement sur l’entrée et sa réception, on s’empresse de passer le desk des concierges sous leurs regards méfiants et pesants et on se retrouve nez à nez avec le panneau du Club des Cent!

6a019aff9a8d66970b019b005bc19f970b

A ce moment, on se dit que l’on est presque arrivé et que l’on va partager un moment d’histoire. Encore quelques mètres, et nous y voilà enfin … bienvenue au restaurant du chef Eric Frechon, l’Epicure.

6a019aff9a8d66970b019b005bc46b970b

Décor classique, allégé et modernisé grâce aux camaïeux de blancs, de beiges clairs et plus soutenus, sur les tissus et le sol. L’ensemble, calme et reposant laisse présager que le décor sera dans l’assiette.

6a019aff9a8d66970b019b005bc840970b

Les amuses bouches.

6a019aff9a8d66970b019b005bcac7970b

Langoustines royales et caviar, juste raidies, servies froides , goût céleri-branche et jus de yuzu. Le jus de yuzu (agrume originaire de l’est de l’Asie) rehaussait parfaitement le crustacé translucide. Une belle touche de modernité au plat!

6a019aff9a8d66970b019b005bcf01970b

Macaronis farcis, truffe noire, artichaut et foie gras de canard, gratinés au vieux parmesan. Délicatement cuites, les pâtes fines étaient parfaitement accompagnées par les deux sauces en damier présentées sur l’assiette.

6a019aff9a8d66970b019b005bcfba970b

Sole de sable farcie d’une duxelles de girolles, sucs des arêtes à peine crémés au vin jaune. La sauce escortait le poisson à merveille. Ayant une chair moins fine qu’une sole traditionnelle, la sole des sables mélangée aux girolles et nappée de sauce apportait une texture aussi ferme que délicate.

6a019aff9a8d66970b019b005bd196970b

Précieux chocolat « Nyangbo » cacao liquide, fine tuile croustillante, sorbet doré à l’or fin. Un vin de dessert autrichien me fut proposé, s’accordant parfaitement à mon choix de dessert.

6a019aff9a8d66970b019b0065f496970d

En finalité, la cuisine de l’Epicure est à l’image du palace; classique avec des petites touches par-ci par-là de modernité. La cuisine respecte parfaitement ce que la clientèle du Bristol recherche: un service d’excellence et l’assurance du respect et de la pérennité des traditions.

A l’instar de l’hôtel, les prix du restaurant sont à la hauteur de l’établissement (seul petit bémol à un merveilleux déjeuner).

PS: Je vous laisse admirer la « boite à macarons » spécialement dessinée par le chef pâtissier, « ça, c’est palace ».

6a019aff9a8d66970b019b0065f678970d

 


Retour


Mots clés :