Le Train Bleu

15 juin 2014

Royal, imposant et absolument unique : le  restaurant du Train Bleu à la gare de Lyon à Paris reste un établissement magique, chargé d’histoire (classé à l’Inventaire des Monuments Historiques en 1972). Pour le personnel, on a mis les petits plats dans les grands : nœuds papillon / smoking délavés pour les chefs de rangs, avec badges nominatifs couleur or (probablement pour rappeler les dorures du décor), jupes mi genou (très peu sexy) pour les hôtesses, talons 4 cm qui n’allongent pas plus qu’ils ne révèlent la beauté d’une jambe. Tout est mis en œuvre pour paraître brasserie, paraître Paris, et pour faire (re)vivre un temps (dé)passé, un brin démodé.

Train Bleu - la salle

De par la proximité de la gare, lieu hautement fréquenté, la porte d’entrée tourniquet déverse une quantité affolante de clients. Autant de curieux que de touristes; des costumes, des jeans, des cravates, des shorts, des appareils photos, des BlackBerry, bref, tout y passe ! Tous attirés par la beauté de l’endroit. Le plus amusant est de suivre les visages émerveillés, admiratifs et respectueux des arrivants. Ces « waou » ou ces « t’as vu ça ? ». Il est vrai que c’est très beau ! Je dois avouer que je prends le même air enjoué chaque fois que je m’y rends.  Paris est certainement le seul endroit au monde à posséder un restaurant avec ce « fond d’écran » en guise de panorama.

Baba au rhum

Et dans l’assiette ? J’y suis allé uniquement pour vous car « j’ai déjà donné » dans le « sur facturé ». Je n’y vais plus, je refuse (d’autant que la bistronomie parisienne est en plein essor). L’endroit est bondé en raison d’un départ massif de trains dans l’une des gares les plus fréquentées d’Europe et grâce à une clientèle en majorité touristique. Mais en résumé, c’est cher et moyen. Oui, c’est incisif mais j’assume. Vous trouverez dans Paris de meilleurs restaurants avec des menus déjeuners à moins de EUR 30.00.-. Au Train Bleu, la formule déjeuner s’élève à EUR 60.00.- et le menu dégustation à EUR 102.00.- ! La carte affiche des entrées comme le saumon d’Ecosse fumé, blinis crème fraiche à EUR 31.00 ou l’œuf bio poché, saumon fumé et pousses d’épinard, mousseline citronnée à EUR 25.00; pour les plats vous avez par exemple les Saint-Jacques rôties, ravioles d’artichaut, poireaux crayon à la grille en vinaigrette gourmande à EUR 33.00 ou encore la côte de veau Foyot, cannellonis aux champignons, cèpes et girolles à EUR 46.00…

Ce genre de brasserie est-il sur le déclin ? Les Lipp, Coupole ou Julien ont-ils encore de beaux jours devant eux ? Leur point faible reste le prix assez élevé et le service routinier, moins chaleureux que dans un bon bistrot parisien.

Le décor du Train Bleu  justifie-t-il l’addition? Certes l’endroit vaut la peine d’être vu et l’expérience d’être vécue… mais un café suffirait ! J’ai opté pour un verre de muscat et un baba au rhum. Le vin me permettra au moins d’avoir une « attaque de paupières » pendant le trajet. Quant au baba, il fut laissé dans son assiette : un malencontreux morceau de plastique a dérangé mes papilles… Après que je lui en ai fait  la remarque, la serveuse m’a demandé si elle devait m’en apporter un autre… Waou  !!!


Retour


Mots clés :