Le Michelangelo : resto Italien pour Américains

19 mai 2019

Découverte de cette pizzeria ultra branchée au cœur du vieux Antibes.

Star Système

Afin de comprendre l’engouement que suscite cette pizzeria mondialement connue, il suffit d’en franchir le seuil, entrer dans la première salle et contempler les innombrables photos des personnalités ayant visité les lieux. Mamo, le truculent patron, pose avec fierté bras dessus bras dessous avec des stars de la chanson, des sportifs de haut niveau et des acteurs de cinéma. De Leonardo di Caprio à Michael Jordan en passant par Beyoncé, ils ont tous franchi les remparts du vieux Antibes pour venir passer un moment dans cette élégante mais néanmoins kitchissime trattoria.

Secrets d’Etat

C’est seulement après s’être habitué au décor relativement chargé de l’ancienne cave du Domaine Ott que l’on ressent toute l’histoire de ce lieu hors du commun. Si les murs pouvaient parler ! Ils révèleraient peut-être des secrets d’état, de juteux contrats d’affaires ou encore les derniers potins sur les grands de ce monde. Le restaurant Michelangelo est une sorte de théâtre italo-provençal où tout le monde est le bienvenu tant qu’il sait se tenir. Un cirque jovial et bien huilé qui reçoit touristes et habitués sur quelques notes de Frank Sinatra.

Ups & Downs

Après avoir dégusté une pissaladière d’anthologie (de la pâte à pain avec une compotée d’oignons, anchois et quelques olives), quelques tranches de jambon de Parme s’imposent accompagnées d’un verre de chianti réchauffé par la température ambiante. C’est toujours surprenant de voir de la charcuterie transalpine de renom escortée par des cornichons, des petits oignons et du beurre (même s’il s’agit de l’excellente marque Echiré). Sommes-nous en Haute-Savoie autour d’un plateau de viande séchée ou au bord de la mer ? Même si la mozzarella reste la référence à la préparation de la pizza, Mamo, lui utilise de l’emmenthal. Sacrilège hexagonal ! Mais c’est ensuite que la fameuse épaule d’agneau grillée au feu de bois permet d’apprécier vraiment la cuisine de Mamo. Car la viande est croustillante à l’extérieur, tendre et moelleuse à l’intérieur, digne d’un vrai steak-house new-yorkais spécialiste de la cuisson à la braise.

Le Mot de la Faim

C’est avec la tarte citron ultra-meringuée que l’on comprend toute l’opulence et la générosité du patron. De la déco à la cuisine, tout est imposant, voire excessif chez Mamo. A l’image de son célèbre propriétaire à qui la vie sourit à chaque service. Le restaurant vaut-il le voyage ? Non. Vaut-il un court détour ? Oui, pour l’agneau. Et si vous demandez de la moutarde, ne soyez pas surpris que l’on vous apporte le pot en verre Heinz si prisé par le room-service des hôtels. Dommage !


Retour


Michelangelo

Mots clés :