C’est bon que tu sois là!

9 août 2015

Il y a eu comme un flottement, un sentiment d’abandon. Pendant quelque temps, les genevois ont été un peu perdus, un peu sonnés, en un mot groggy. Disparu, volatilisé Le Relais de l’Entrecôte de la rue du Rhône ! Dernier bastion de la restauration genevoise, il tenait encore fièrement debout au milieu des innombrables magasins de luxe qui ont pris en otage cette rue commerçante. Inutile d’épiloguer sur les procédures juridiques, là n’est pas la question.

Entrecôte

Puis un jour, cet emblème inimitable de notre ville a réapparu, non loin de son emplacement original, à quelques pâtés de maisons, rue Pierre Fatio (juste à côté de chez Roberto). Du coup, cette place, tristement occupée par le terminal des bus et les rails de trams (non utilisés), s’est soudainement embellie. Qu’elle est belle cette marquise rouge et comme elle fait plaisir à voir ! Le retour de ce restaurant dans notre paysage gastronomique est rassurant ; autant pour sa « victoire »  face aux divers mastodontes du luxe (malgré un déménagement) que pour la conservation d’un patrimoine gastronomique unique en son genre.

Entrecôte

Le nouveau décor est quasiment identique à l’ancien : boiseries, affiches anciennes,  nappes multicolores, bar imposant  à l’entrée. La salle offre plus d’espace, est plus lumineuse et donne une impression de grandeur. Le petit plus : la terrasse  située au fond du restaurant, dans une petite cour qui donne sur la rue d’Aoste.

Entrecôte

Le concept, vous le connaissez : salade verte et lamelles de radis, entrecôte sauce maison et frites (en deux actes). La commande de la cuisson est prise dès votre arrivée et notée directement sur la nappe en papier. Bleu, saignant, à point ? Comme vous le souhaitez ! La salade arrive illico-presto, le turnover des tables est clairement la priorité du restaurant qui n’est pas réputé pour une soirée romantique ! Petit conseil : si vous aimez les sauces moutardées, demandez un supplément afin de bien relever la salade. Le plat principal arrive dans la foulée : la viande avec sa sauce inimitable, les frites croustillantes et magnifiquement assaisonnées.

Entrecôte

Je sais : la tendreté de la viande laisser parfois à désirer, la sauce est trop grasse, le service trop rapide et la carte des vins est succinte (autant en choix qu’en qualité). Je ne peux pas vous contredire.

Mais pensez-vous que sur la balance du patrimoine gastronomique genevois, ces appréciations pèsent moins lourd que la joie de retrouver ce restaurant gardien de nos traditions, carte de visite emblématique et indispensable ? Je vous laisse seuls juges.

Le Relais de l’Entrecôte

6, Rue Pierre Fatio

1204 Genève

+ 41 22 310 60 04

http://www.relaisentrecote.fr

[google-map-v3 shortcodeid= »7f0898fe48″ width= »350″ height= »350″ zoom= »17″ maptype= »roadmap » mapalign= »center » directionhint= »false » language= »default » poweredby= »false » maptypecontrol= »true » pancontrol= »true » zoomcontrol= »true » scalecontrol= »true » streetviewcontrol= »true » scrollwheelcontrol= »false » draggable= »true » tiltfourtyfive= »false » enablegeolocationmarker= »false » enablemarkerclustering= »false » addmarkermashup= »false » addmarkermashupbubble= »false » addmarkerlist= »6, Rue Pierre Fatio 1204 Genève{}1-default.png » bubbleautopan= »true » distanceunits= »miles » showbike= »false » showtraffic= »false » showpanoramio= »false »]


Retour


Mots clés :