Bou(cherie)!

13 février 2014

Dans la vie, certains métiers sont indispensables à notre quotidien. En tant que clients, nous sommes toujours à la recherche de personnes de confiance. Maintenant que vous commencez à  me connaître, je peux avancer l’idée qu’un bon boucher doit en faire partie.

Cet artisan est une perle rare. Il la responsabilité de perdurer un métier en voie de disparition qui a fait l’objet de plusieurs débats médiatiques autour de risques sanitaires et de publicités mensongères. Ce métier a une place si importante dans nos vies qu’il convient de le rappeler. Prenons l’exemple du fameux (parfois rébarbatif) déjeuner du dimanche;  presque toujours  la viande est au menu. Une belle pièce de bœuf (éventuellement concurrencée par un poulet) achetée avec amour par votre mère ou grand-mère est l’élément central du déjeuner dont dépend la réussite de la réunion familiale.

Je vous recommande vivement ; la boucherie – charcuterie G. Debarre aux Halles de Rive. Employés souriants, disponibles, toujours prêts à vous renseigner sur la provenance de la viande, la découpe et à vous conseiller sur le temps de cuisson. Comme autrefois, il y a un vrai échange entre un client désireux d’apprendre et un artisan souhaitant partager sa passion. Bref, de bons rapports humains, fondés sur le contact personnalisé et la confiance, devenus si rares de nos jours.

Alors allez-y, pour la qualité de la viande, les escalopes viennoises, les cordons bleus, les boulettes de veau, les pâtés en croûte, la viande séchée (unique) et le jambon à l’os (demandez la coupe en chiffonnade, qui change tout). Pour vous dire la vérité, la boucherie Debarre m’a fait redécouvrir le goût du vrai jambon !

PS : Mon fils m’a même confié que le steak haché est « la viande la plus juteuse du monde »… Ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ?


Retour


Mots clés : boucherie, pièce de boeuf