Benoît Violier: une légende s’en est allée…

2 février 2016

Qu’il est triste ce lundi 1er février 2016 ! La semaine n’a plus de goût, plus de saveur, plus d’odeur… elle ne peut qu’être terne. Le ciel gastronomique s’est brutalement assombri. Je reste groggy, sonné… tout simplement triste. Les pourquoi surgissent. Les questions persistent. J’ai de la peine ; pour une épouse, un fils, des collaborateurs et des amis. Le monde de la gastronomie est aujourd’hui en deuil.

Nous, anonymes clients, avons la tâche si facile ; nous asseoir et déguster. Nous ne connaissons pas l’envers du décor. Un métier d’apparence si simple devant les caméras et les appareils de photos mais si éprouvant quand le rideau est baissé.

Je souhaite lui rendre hommage en toute modestie. Garder en mémoire des moments d’exception et de grand partage. Me remémorer les plats d’anthologie d’une cuisine hors du commun. Comment ne pas penser à l’Opaline de petits coquillages à l’Osciètre Impérial nouvelle pêche, aux cardons épineux argentés de Crissier « spiralés » aux truffes noires de Provence, aux côtelettes d’agneau de Manosque poêlées « Gremolata » ou encore au soufflé aux framboises « Lulu ». Et surtout, me souvenir de l’humilité, de la bonté, de la générosité et du sourire spontané de Benoît Violier.

J’ai eu la chance d’aller récemment dîner au restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier. A la fin du repas, Benoît Violier est venu nous demander si tout s’était bien passé. Ma réponse fut d’une simplicité évidente: « Chef, c’est un grand privilège de venir chez vous. Merci de nous rendre si heureux » !

Une légende s’en est allée…

Benoît Violier


Retour


Mots clés :

One thought on “Benoît Violier: une légende s’en est allée…

  1.  » Les pourquoi surgissent. Les questions persistent.  » Merci Edouard car je préfère ces doutes aux appréciations de certains qui l’avaient trouvé « heureux ». Car, à moins d’avoir le pouvoir de lire dans les consciences, comment réellement savoir si un être humain est serein ou pas ?
    Toujours est il que c’est une énorme perte pour sa famille et pour les amoureux de la gastronomie.