Armel Bedouet : étoilé oublié…

10 mars 2019

Le chef de l'Hôtel Royal Manotel est le grand oublié du Guide Michelin 2019. Triste, fataliste, déprimé...? Au contraire, plus motivé que jamais!

17 points au GaultMillau

Avec ses 17 points fraîchement décernés par le GaultMillau, le chef du restaurant l’Aparté, Armel Bedouet, était le candidat idéal pour recevoir une étoile au guide Michelin. À la surprise générale, la récompense tant attendue n’est point venue. Simple oubli du guide rouge qui n’a pas l’air de se manifester souvent dans la cité de Calvin ? Décryptage.

Karlsruhe

Alors que la Suisse reste le pays le plus étoilé d’Europe par nombre d’habitants avec ses 128 étoiles, n’est-il pas grand temps de ne plus dépendre de l’Allemagne et d’avoir une propre entité nationale ? Malgré les 442 kilomètres qui séparent Genève de Karlsruhe, l’information ne remonte apparemment pas. Un bureau indépendant s’impose, doté d’inspecteurs locaux susceptibles de comprendre les mœurs d’un pays aux trois cultures si différentes.

«Je ne l’ai pas mal vécu personnellement » Armel Bedouet

Motivation à toute épreuve

Rassurons-nous, le chef breton au caractère bien trempé est loin de sombrer dans la dépression et continue plus que jamais d’offrir une cuisine de haut vol dans son restaurant en mouchoir de poche de l’hôtel Manotel. Malgré une motivation à toute épreuve, ce quadragénaire au physique de champion de triathlon reste tout de même déçu par la décision du guide. «Je ne l’ai pas mal vécu personnellement mais c’est quand même une récompense que nous aurions adoré recevoir. Nous continuerons à travailler durement comme nous l’avons toujours fait ».

Corriger le Tir

L’inspecteur du guide Michelin a traditionnellement pour habitude de laisser sa carte au moment de l’addition. Depuis bientôt trois ans, Armel Bedouet n’a reçu aucune visite. Et c’est pourtant bien la responsabilité du guide rouge de trouver les futures pépites de la gastronomie, de ne pas se contenter de celles déjà existantes et de ne surtout pas décerner une étoile au restaurant Nova à Charmey dont le chef est parti six mois auparavant.

Araignée de Mer

Et comment décrire le talent d’Armel Bedouet lorsque l’on goûte l’araignée de mer décortiquée, montée avec une mayonnaise maison, farcie d’une réduction de consommé de homard, carotte jaune et carotte orange en brunoise. Le tout accompagné d’une semoule de chou-fleur cru, mélangée avec de la truffe noire et de la ciboulette et une tartine surmontée d’une variation de chou-fleur blanc, jaune et violet. Le plat est servi avec une émulsion de crustacés et piment d’Espelette. « C’est en ce moment le plat phare de la carte » dit le chef. Vous avez dit étoilé ?

Armel Bedouet, En Aparté – Journal Le Temps


Retour


L'Aparté

Armel Bedouet

43 rue de Lausanne, 1201 Genève

Mots clés : armel bedouet, gastronomie, Michelin